Abonnez-vous à la newsletter "Longue-Vue" !

lundi 28 mars 2016

[espaces hybrides] Retour sur la visite de lieux créatifs et métissés à Paris


Lors d'une semaine à Paris, une partie de l'équipe Prima Terra a eu l'occasion de poursuivre son observation du panorama des espaces hybrides (cf. Obsidienne avec l'Institut du Design Territorial), certains ayant la dimension sociale du "tiers-lieu", d'autres non.

Retour en images !

La Maison du Management, Villa Guizot, dans le 17 ème
à l'occasion d'une soirée-débat avec le théoricien de l'Analyse Relationnelle, Pierre Raynaud.

Un lieu dédié à la formation, le débat et les rencontres autour du management, fondé par Philippe Détrie avec une centaine d'événements à l'année.

Le lieu est sponsorisé par de nombreux grands groupes et possède son propre conseil scientifique.



Le NUMA, rue du Caire, dans le 2 ème arrondissement.
Un lieu dédié à l'accélération des start-up de l'économie du numérique, né dans la continuité du premier co-working parisien, Silicon Sentier.

La caractéristique principale se trouve dans son rez-de-chaussée, où trois cents mètres carrés sont mis à disposition de tous, gratuitement. Un coin bar-restaurant fait également office d'animation gourmande, où la qualité est au rendez-vous, d'après des personnes rencontrées sur place.



Les Grands Voisins, dans l'ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul, 
le projet se définit, je cite, comme une "fabrique de biens communs", créant en plein Paris un "espace multiple" dont l'ambition centrale est le bien commun.

C'est d'après nous le lieu le plus intéressant des trois, cherchant à faire côtoyer trois publics pour trois types d'activités avec une ouverture totale, 7 jours sur 7, tel un lieu de vie.

- Les hébergés, personnes démunies accueillies par l'association AURORE sous la forme d'une "conciergerie solidaire".
- Les associations en développement, telle que Les Alchimistes, des amis et partenaires, et des entrepreneurs et artisans.
- Le grand public, essentiellement le week-end et lors d'événements.

La caractéristique principale du projet est sa durée d'occupation précaire. En effet, l'installation s'est faite en septembre 2015 et se clôturera en 2018, laissant place à un éco-quartier.






Une scénographie des espaces a été réalisée par le collectif YES WE CAMP, également animateur du bar-restaurant à la Lingerie. Une activité non prévue initialement, mais arrivée suite à des tracas de financement public avec la Région ...


Dans la "lingerie" ...


Retrouvez plus d'informations sur les "espaces hybrides et autres tiers-lieux" sur l'extension du site de Prima Terra, ici: www.prima-terra.fr/espaceshybrides

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire