Abonnez-vous à la newsletter "Longue-Vue" !

lundi 19 mai 2014

Le facilitateur de projet, un tiers de confiance aux multiples casquettes


Faire participer, interconnecter les idées, les énergies, les talents au service d'un projet, détecter les ressources patrimoniales à valoriser, etc., c'est un métier, celui de l'Agence Prima Terra. Nous avons voulu vous le présenter plus en détail ...

Le facilitateur (définition relative et absolue de Wikipédia), le tiers de confiance, le tiers-garant, l'animateur médiateur, quel que soit le nom que nous pouvons lui donner, ce professionnel de la coopération au service du projet partage et faire partager des valeurs communes tout en le valorisant dans son ensemble.

Il est le partenaire de chacune des parties prenantes afin de mettre leurs compétences en lumière, empruntant les qualités et atouts de diverses casquettes sans pour autant être chacune d'elles, l'une sans l'autre.

Voici quelques-unes des compétences clés du facilitateur, que Prima Terra l'Agence met en pratique dans les projets de ses clients.

ARBITRE

Le facilitateur pose le cadre et les règles du jeu de la participation. Il a pour règle de ne pas faire gagner l'une des parties prenantes sur l'autre.


GUIDE

Il accompagne les participants dans la découverte du projet, répondant aux questions de chacun. Il sait alors présenter les atouts de chacun, les trésors cachés des participants comme du territoire lui-même.

Il les conduit alors d'un point à un autre, évaluant et préparant aux différents points de passage. 


"Le bonheur ne se trouve pas au sommet de la montagne mais dans la façon de la gravir."Confucius

ANIMATEUR

Il sait alors faire émerger la parole de chacun mais ne serait être là pour pour faire dire ce qu'il aurait envie ou besoin d'entendre.


ENSEMBLIER

Il distribue les rôles, les attentes, besoins et envies de chacun, s'assurant de l'équilibre des échanges. Loin d'être passif, sa posture de conseiller induit une écoute active de l'autre et des besoins du projet dans son entier.


CHEF D'ORCHESTRE

Battant la mesure, il rythme les échanges et coordonne les jeux de chacun. Il est là pour stimuler chez les participants l'envie d'être forces de proposition. 


TRADUCTEUR & INTERPRÈTE

Le facilitateur reformule les propos afin de s'assurer de la bonne compréhension par tous, traduisant les avis de chacun. Il stimule et provoque le dialogue, employant les atouts des uns pour trouver les énergies et les talents dont le projet aurait besoin chez les autres.


DÉTECTEUR DE TALENTS & D'INTÉRÊTS COMMUNS

Véritable chercheur de pépites (même insoupçonnées par les détenteurs eux-mêmes), il détecte les expertises, savoir-faire et savoir-être de chacun, les mettant au profit de la co-fabrication du projet. Il sait alors faire rayonner les points forts de chacun pour permettre d'orienter les conflits comme levier constructif d'ententes à venir. 

Il sait analyser les attentes, besoins et ce que l'autre peut fournir afin de trouver des intérêts communs.


PRIMA TERRA l'Agence a su associer ses compétences de sciences sociales, management par projets à celles d'(A)ménagement du territoire et de la Pensée Design, produisant des projets aux capacités et aux formes innovantes indéniables.


Pour aller plus loin dans le métier de facilitateur, voici les compétences déterminées comme essentielles pour faciliter les projets (par l'Association Internationale des Facilitateurs IAF).


A. Créer une relation collaborative avec le client
1) Développer un partenariat durable
• Clarifier l’engagement mutuel
• Se mettre d’accord sur les tâches, résultats, rôles et responsabilités qui incombent à chacun
• Faire la démonstration des valeurs et processus collaboratifs tel que pratiqués dans la co-facilitation
2) Concevoir des applications et les personnaliser en fonction des besoins du client
Analyser l’environnement organisationnel
• Faire un diagnostic des besoins du client
• Concevoir un processus adapté aux résultats attendus
• Définir à l’avance avec le client un produit de qualité et les résultats escomptés
3) Gérer de façon efficace des évènements comportant plusieurs séances
• Passer un contrat avec le client définissant le périmètre du projet ainsi que les livrables
• Préciser le déroulé de l’évènement
• Faciliter l’événement avec succès
• Évaluer la satisfaction du client à toutes les étapes de l’événement/projet

B. Planifier des processus de groupe adaptés
1) Choisir des méthodes et processus clairs
• Encourager une participation ouverte dans le respect de la culture et des normes du client et de la diversité des participants
• Faire participer ceux qui ont des styles de réflexion et d’apprentissage variés
• Mettre en place un produit de haute qualité avec des résultats à la hauteur des besoins du client
2) Organiser le temps et l’espace de manière à soutenir le processus du groupe
• Organiser un espace physique qui soutient l’objectif de la réunion
• Planifier une utilisation efficace du temps
• Créer une ambiance propice au bon déroulement des séances

C. Créer et maintenir un environnement participatif
1) Démontrer un savoir-faire efficace de communication interpersonnelle et participative
• Utiliser une variété de processus participatifs
• Démontrer des qualités de communication orale efficaces
• Créer et développer une bonne relation avec les participants
• Pratiquer l’écoute active
• Démontrer la capacité à observer les participants et à leur donner du feedback
2) Respecter et reconnaître la diversité, être garant de la bonne inclusion de tous
Créer des opportunités pour que les participants tirent parti de la diversité du groupe
• Accroître la prise de conscience et la sensibilité aux aspects culturels
3) Gérer les conflits dans le groupe
• Aider les individus à identifier et mieux comprendre les présupposés
• Reconnaître le conflit et son rôle dans l’apprentissage du groupe et sa maturité
• Créer un espace sécurisant qui permette au conflit d’émerger
• Gérer les comportements de groupe perturbateurs
• Soutenir et accompagner le groupe dans la résolution du conflit
4) Faire émerger la créativité du groupe
• Encourager les participants quels que soient leurs styles de pensée et d’apprentissage
• Stimuler la pensée créative
• Accueillir toutes les idées
• Utiliser les approches les mieux en phase avec les besoins et les capacités du groupe
• Faire émerger l’énergie du groupe et construire sur celle-ci

D. Guider le groupe vers des résultats utiles et adaptés
1) Guider le groupe avec des méthodes et des processus clairs
• Définir un contexte clair pour chaque séance
• Écouter activement, poser des questions, faire des synthèses pour permettre l’émergence d’un sens collectif
• Reconnaître les divergences et refocaliser le groupe sur la tâche
• Savoir gérer des processus de groupe de taille différente (petits et grands)
2) Faciliter le développement de la conscience du groupe sur sa tâche
• Varier le rythme des activités selon les besoins du groupe
• Identifier l’information dont le groupe a besoin, faire émerger les données utiles et les perceptions du groupe
Aider le groupe à identifier les systèmes sous-jacents, les tendances, et les racines de la problématique, et à structurer l’action
• Accompagner le groupe dans sa démarche de réflexion sur son expérience
3) Guider le groupe vers un consensus et l’atteinte des objectifs
• Utiliser différentes approches pour parvenir à un consensus de groupe• Employer des méthodes variées pour atteindre les objectifs du groupe
• Adapter le processus en fonction de l’évolution des situations et des besoins du groupe
• Evaluer et communiquer sur les progrès réalisés par le groupe
• Favoriser la finalisation des tâches à accomplir

E. Construire et entretenir une solide « base de connaissances » professionnelles
1) Entretenir son socle de connaissances professionnelles
• Bien connaître le management, les systèmes organisationnels, le développement des organisations, la dynamique des groupes, la psychologie, la résolution des conflits
• Comprendre la dynamique du changement
• Comprendre les théories de l’apprentissage et de la pensée
2) Connaître un éventail de méthodes de facilitation
• Comprendre les modèles de résolution de problèmes et de prise de décision
• Comprendre différentes méthodes et techniques d’animation de groupe
• Connaître les conséquences d’une mauvaise utilisation des méthodes d’animation de groupe
• Savoir faire la différence entre le processus, les tâches et le contenu
• Apprendre de nouveaux processus, méthodes et modèles pour mieux s’adapter aux besoins émergents ou évolutifs du client
3) Entretenir son niveau professionnel
• Faire de la formation continue dans son domaine d’intervention
• Pratiquer une veille permanente sur les nouveautés de la profession
• Pratiquer la réflexion et l’apprentissage
• Accroître sa connaissance personnelle de l’industrie et développer ses réseaux
• Entretenir et mettre à jour sa certification

F. Témoigner d’une attitude positive sur le plan professionnel
1) Pratiquer l’auto-évaluation et la connaissance de soi
• Réfléchir sur son comportement et les résultats de ses interventions
• Garder une cohérence entre ses actions et ses valeurs personnelles et professionnelles
• Modifier son comportement / son style personnel selon les besoins du groupe
• Comprendre ses propres valeurs et leur impact potentiel sur le travail avec les clients
2) Agir de façon intègre
• Manifester une confiance envers le groupe et ses possibilités
• Aborder les situations avec authenticité et une attitude positive
• Décrire les situations perçues en tant que facilitateur et demander s’il existe d’autres points de vues
• Etre exemplaire sur le plan éthique et par rapport à la déontologie professionnelle
3) Faire confiance au potentiel du groupe et faire preuve de neutralité
• Respecter la sagesse du groupe
• Encourager la confiance dans les capacités et l’expérience de chacun
• Rester vigilant quant à son influence sur les résultats du groupe
• Maintenir une posture objective, non-défensive, et sans jugement

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire